Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 08:52

 

st-guenole.jpg

.

Son père, Fragan et sa mère Gwenn, auraient débarqué venant probablement du pays de Galles dans la baie de Saint Brieuc pour se fixer à Ploufragan (Côtes d'Armor).

 

Guénolé est le troisième fils d'une famille dont les autres enfants sont Sainte Clervie, Saint Jacut et Saint Guethenoc.

Il serait né, soit à Ploufragan, soit à Plouguin où est encore montré le lieu supposé de s naissance (une motte féodale).

 

Vers 470, il est confié encore enfant à Saint Budoc pour être formé dans l'ermitage de celui-ci, situé sur l'île Lavret dans l'archipel de Bréhat.

.

Vers 485, il manifeste le désir de se rendre en Irlande pour vénérer les restes de Saint Patrick qui vient de mourir, mais l'apôtre lui apparait en songe pour lui indiquer qu'il est préférable de rester en Armorique pour y fonder une abbaye.

 

Avec onze autres disciples de Saint Budoc, il s'établit dans une autre île appelée Tibidy qu'on a tenté d'interpréter comme île de la maison de prières à l'Hôpital-Camfrout.

 

Au bout de trois ans, en 490, Guénolé ouvre miraculeusement un passage dans la mer pour aller fonder une nouvelle abbaye sur la rive opposée de l'estuaire à Landevennec en ayant fait le centre religieux de la Bretagne de l'ouest, il y meurt en 532.

 

La veille de sa mort, il aurait choisi son successeur, célébré une messe et reçu l'absolution.

.

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 09:00

.

SAINT-PATERN.JPG

Saint Patern (ou Paterne) de Vannes, est le premier évêque attesté du diocèse de Vannes au Ve siècle.


 Décédé entre 490 et 511, ce gallo-romain est considéré comme étant un des sept saints fondateurs de la Bretagne. Depuis le Moyen Âge, il est vénéré en la ville de Vannes, étape du pèlerinage médiéval des sept saints de Bretagne appelé Tro Breizh (Tour de Bretagne).


 Selon le calendrier des saints bretons, il est fêté le 15 avril ou le 21 mai en souvenir de la translation de ses reliques.


 Ce saint breton est nommé Patern l’Ancien, pour le distinguer de Paterne d’Avranches, évêque d'Avranches.

 

. Ce saint est prié en cas de grandes sécheresses afin que les pluies reviennent

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 09:45

SAINT-HERN.JPG

.

On sait peu de choses sur ce saint ermite. Albert Le Grand assure avoir tiré l’histoire de saint Hernin d’un vieux manuscrit conservé dans l’église de Locarn, une ancienne trève dépendant de Duault, aujourd’hui dans le canton de Callac. Hernin, en quête de solitude, comme bien d’autres, serait venu de l’île de Bretagne en Armorique. C’est dans la forêt de Duault, au coeur de l’Argoat, qu’il mena sa vie de solitaire. le seigneur du lieu, un Quélen, lui donna “autant de terre pour bâtir son ermitage qu’il pourrait enclore de fossés en un jour”. Hernin prit son bâton, le traîna sur une demie-lieue autour du lieu choisi ; au passage du bâton, la terre s’amoncelait et formait un talus, ce qu’on appelait autrefois un fossé. Hernin y vécut en solitaire ; il y mourut vers 535, et son corps fut enterré dans son ermitage. Les pèlerins affluèrent bientôt au tombeau de l’ermite, pour y vénérer ses reliques, un os de sa tête et un morceau d’humérus, conservés dans deux reliquaires d’argent. Ainsi naquit Locarn, loc-Hern, le lieu consacré par Hernin, le solitaire.

(web)

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 09:24

st Hervé

.

Saint Hervé
( 525 - 575 )
Fils de Rivanone et du barde Houarvian, né aveugle, en 525, il est confié à saint Urfol pour être ermite. Accompagné de son guide Guiharan, il fonda un monastère à Plouvien, puis à Lan-Houarneau, dans le Finistère, où il mourut en 575 (568), et fut enseveli. Il accomplit des prodiges et fut considéré comme un saint de son vivant. On le représente accompagné du loup qui avait dévoré l’âne avec lequel il labourait, et qui prit la place de la victime. Patron des bardes bretons, invoqué contre les loups et les maladies des yeux. Nom issu du celtique .

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 06:25

st-patrick.JPG


Selon la légende, en 405, à l'âge de seize ans, Maewyn Succat est enlevé par des pirates irlandais, dont Niall « aux neuf otages », qui le vendent comme esclave. Durant ses six années de captivité (dans une cage), près du bois de Fochoill, en Mayo, il est berger pour le compte d'un chef de clan irlandais. Peu religieux avant sa capture, il rencontre Dieu et devient un chrétien dévot.

En 411, il parvient à s'échapper après que Dieu lui a dit, dans un de ses rêves, de rejoindre le rivage et de s'embarquer sur un bateau, supposé à 200 km de Waterford ou Wexford. Après trois jours de mer, il débarque sur les côtes de Bretagne insulaire, et peu après les côtes gauloises, où il devient prêtre. À l’âge de trente et un ou trente deux ans, Maewyn Succat retrouve donc sa famille. Elle l’accueille chaleureusement et le supplie de ne plus la quitter. Mais un peu plus tard, pendant la nuit, il a des visions et entend « les voix » de ceux qui habitent à côté du bois de Focult à proximité de la mer occidentale, qui crient d’une seule voix : « Nous t’implorons saint jeune homme, de venir parmi nous. » « Rendons grâce à Dieu », ajouta-t-il, « qu’après plusieurs années le Seigneur a répondu à leur appel ». Il gagne ensuite les îles de Lérins, près de Cannes en Gaule, et s'installe au monastère de Saint-Honorat où il se consacre à des études théologiques pendant deux années. Puis, auprès de saint Germain d'Auxerre, il devient diacre puis évêque.

En 432, il se rend en Irlande qu'il commence à évangéliser. Il sillonne toute l'Irlande prêchant, enseignant, construisant églises, monastères et écoles. Il est réputé pour son courage héroïque, son humilité et sa bonté.

Au Rock de Cashel, lors d'un sermon, il montre une feuille de trèfle : « Voilà la figure de la Trinité sainte. Les figures de triades étaient familières à la religion celtique : le trèfle deviendra ainsi le symbole de l'Irlande, grâce à Maewyn Succat ». Selon certaine sources (les moines de Lérins en particulier), Patrick aurait représenté la chapelle de la Sainte-Trinité de l'île Saint-Honorat, qui présentait une forme architecturale proche du trèfle (une nef et trois chapelles circulaires), afin de représenter la Trinité . Il est ordonné évêque et prend le nom de Patricius en latin (qui désignait à l'époque un membre de l'aristocratie : « patricien », « patrice » ou « noble »). En langue gaélique, Patrick s’écrit : Pãdraig.

La légende raconte que c'est à ce moment-là qu'il chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais : les serpents représentent l'« antique ennemi », c'est-à-dire Satan, rendu responsable de l'ignorance du Dieu véritable.

Après de longues années d'évangélisation, durant lesquelles il fonde notamment le diocèse d'Armagh en 445 (ce qui en fait le plus ancien des diocèses constitués dans les îles britanniques), il se retire à Downpatrick où il meurt le 17 mars 461. Il y est enterré aux côtés de sainte Brigitte et de saint Columcille (Colomba), tous deux également patrons de l'Irlande.

Lorsque meurt saint Patrick en 461, l'Irlande est chrétienne sans avoir compté un seul martyr, et les monastères y sont très nombreux.

(web)

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 09:37

yves.JPG

Naissance 17 octobre 1253
manoir de Kermartin à Minihy-Tréguier
Décès 19 mai 1303  (à 53 ans)
Trégor
Vénéré à Tréguier où a lieu un célèbre Pardon tous les ans le 19 mai
Canonisation 1347
par Clément VI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 19 mai
 On le représente généralement avec une bourse dans une main, pour signifier tout l'argent qu'il a donné aux pauvres dans sa vie, et un parchemin dans l'autre, qui rappelle sa charge de juge ecclésiastique. Il est également souvent figuré entre un homme riche et un homme pauvre.
 Il est le saint patron de toutes les profession .
.
(web)

Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 09:42

SAINT CLAIR

Clair naît en 845 en Angleterre. Fils d'un noble et d'une princesse, son enfance pieuse et studieuse, son caractère égal forcent l'admiration de tous. Devenu adulte, ayant décidé de sa vie à Dieu, il quitte l’Angleterre pour échapper au mariage voulu par ses parents avec une princesse du Pays de Galles. Clair traverse la mer et s’établit en un lieu qui deviendra Cherbourg.
Très pieux, il prêche, convertit, guérit, et accomplit un miracle. Sa renommée grandit, et dérange sa quête de l’absolu. Il s’enfuit dans un lieu isolé. Mais tout recommence, et sa vie devient une suite de guérisons, miracles, fuites et installations dans de nouveaux ermitages, l’amenant à traverser toute la Normandie.
Le Diable, excédé de voir les âmes lui échapper à cause de Clair, fait grandir, dans l’esprit de la princesse galloise que Clair a refusée, une haine sans limites. Elle paie deux mercenaires pour faire assassiner Clair. Celui-ci s’était fixé près de la rivière Epte (le village prendra le nom de St Clair-sur-Epte).
Le 4 Novembre 884, les assassins le trouvent et lui tranchent la tête … Renouvelant le prodige de Saint Denis, Clair ramasse sa tête, la porte dans ses mains jusqu’à sa petite cellule, et après l’avoir lavée dans la source, la dépose dans ce qui deviendra plus tard la chapelle, marquant ainsi le lieu de sa sépulture.
C’est ainsi que partout où il est vénéré, sa statue le montre portant sa tête dans ses mains.

.
St Clair est renommé pour guérir ou soulager les maux d’yeux et la cécité. Lanterniers et miroitiers l’ont choisi comme saint patron .

Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 09:01

St Idy 1ST-IDY-2-copie-1.JPG

.

La famille Plouidy a réuni les fonds nécessaires à la réalisation d'une sculpture de Saint Idy.

 

SAINT IDY est supposé avoir terrassé un dragon qui est représenté par un démon sur la sculpture.

.

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 09:31

..

.ST-PAUL-AURELIEN.JPG

Saint-Paul Aurélien davantage connu sous le nom de Saint Pol de Leon est l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne. Il est représenté en habit d’évêque avec l’étole et le dragon. De nombreuses légendes restent vivaces dont celle décrivant un combat victorieux contre un dragon. Saint Pol Aurélien a désormais sa statue de granit à l’épreuve des siècles implantée sur la colline saint-Gildas dans la Vallée des Saints à Carnoët.

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 10:05
  • ST-THELO.JPGST-THELO-2.JPG

.

Saint Thelo ou Saint Theleau fait partie des saints bretons plus ou moins mythiques dont la sainteté n'est pas reconnue officiellement par l'église catholique romaine.

 

Thélo est né au pays de Galles vers l'an 485.

 

Comme la peste sévissait dans son pays, il se réfugia près de Saint Samson à DOL.

 

Il serait resté sept ans en Bretagne.

 

Il est mort vers 560

Partager cet article
Repost0